Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rampins 5 mars 2017

Publié le par gasclub83

Participants : Les 2 mini exploratrices (Mélina 3 ans , Manon 4 ans), les deux téméraires aventuriers (Noah 5 ans et Axel 6 ans ), Laure C, Mika (qui essaient tant bien que mal de suivre leur progéniture) et Estelle (la spéléologue confirmée ;-)

Initialement nous avions prévu une sortie escalade mais la météo nous étant défavorable, l’orage menaçant, nous avons finalement opté pour une sortie spéléo (qui nous l’espérions serait moins humide …!)

Le rendez vous est pris : 10h30 (c’est quand même dimanche, on va en profiter pour ne pas se lever à l’aube). A 11h30, nous avons tous revêtu notre plus bel apparat. Equipés nous entamons une courte marche d’approche et c’est parti pour deux heures d’exploration. Les consignes sont données, toujours un adulte en tête, mais difficile de freiner nos deux explorateurs en herbe qui trépignent d’impatience. Comme l’indique son nom, on rampe mais aussi on escalade, on se faufile, on se mouille, un peu, puis beaucoup, on se salit, un peu, puis beaucoup… On découvre une première salle : des stalactites, des stalagmites, des draperies, … Des flaques d’eau, d’énormes flaques d’eau (jusqu’aux genoux) … Même pas peur, on continue ! Des étroitures, des passages bas et, tout le monde étant très motivé, on poursuit tous jusqu’à la salle du Chaos (Une salle d’éboulis, qui porte bien son nom, avec des amas de grosses pierres). Humide, plein de boue, on engage malgré tout le retour dans la bonne humeur après une pause ravitaillement.

Bilan : Manon a bien fait de retirer sa robe de princesse à paillettes pour explorer la grotte !

Axel, jamais rassasié, quémande déjà la prochaine sortie « mais c’est quand qu’on fait le trou avec Laure ? !) »

On retiendra surtout la super performance des deux mini exploratrices qui ont marché, escaladé, rampé sans (« quasiment ») chouiner pendant deux heures !

Laure C.

Rampins  5 mars 2017
Rampins  5 mars 2017
Rampins  5 mars 2017
Rampins  5 mars 2017
Rampins  5 mars 2017
Rampins  5 mars 2017
Rampins  5 mars 2017
Rampins  5 mars 2017
Rampins  5 mars 2017
Rampins  5 mars 2017
Rampins  5 mars 2017
Rampins  5 mars 2017

Voir les commentaires

fenouillet

Publié le par Laure

Premier entraînement falaise pour apprendre les techniques de progression sur corde pour Axel le pro, Laure C la perspicace et Manon la courageuse, sous l'oeil avisée de Franck, Julien et Laure.

fenouillet
fenouillet
fenouillet

Voir les commentaires

initiation aux rampins

Publié le par gasclub83

"Nous avons découvert la grotte des Rampins hier après-midi, c'était une belle aventure... Marcher sous terre, ramper et se faufiler dans des passages étroits, perdre ses repères, se mouiller et se mettre de la boue partout, c'est trop bien!
Merci à Laure, Franck et Patou de nous avoir guidés et expliqués tant de choses intéressantes."
Romain, Maxime, Noah, Magali et Marc
initiation aux rampins
initiation aux rampins
initiation aux rampins
initiation aux rampins
initiation aux rampins
initiation aux rampins
initiation aux rampins
initiation aux rampins
initiation aux rampins
initiation aux rampins
initiation aux rampins
initiation aux rampins
initiation aux rampins

Voir les commentaires

Première sortie spéléo à la grotte du vieux Mounoï (plateau de Signes) - Dimanche 22/01/2017

Publié le par gasclub83

Participants : Laurent (le chef), Estelle (le chauffeur du chef) et ses deux (jeunes) enfants, Laure et Mickaël et leurs deux (jeunes) enfants (qui ont déjà quelques sorties à leur actif), Sabine et Alexis (les néo spéléos et rédacteurs désignés!)

 

C’est par un temps bien humide et froid que nous avons répondu à l’invitation d’Estelle et Laure, pour une première expérience souterraine dans le sud (enfin il faut le dire vite!).

Départ sous la pluie donc en direction du Ragay de Néoules (comme le titre de cet article ne l’indique pas), mais devant l’importance des précipitations, nous bifurquons vers le plateau de Signes et de sa grotte bien connue des cinéphiles à tendance Pagnolesque (la source de Manon…), ce qui nous permettra d’éviter de nous immerger dans l’eau glaciale comme initialement prévu (c’est pas qu’on n’aime pas, mais on avait quand même des doutes sur notre capacité à ne pas passer une semaine au lit après ça!).

En dépit de notre expérience relativement conséquente dans le domaine (Padirac, Dargilan, Aven Armand et j’en passe!), nous sommes un peu surpris par l’absence de signalisation et le parking peu adapté aux bus généralement accueillis sur ce genre de site… « lol » pour les jeunes, « une petite pointe d’humour » pour les moins jeunes !!!

Après une petite marche, nous arrivons devant la très belle entrée de la cavité, et nous nous préparons en prenant bien soin de ne pas salir les combinaisons gentiment prêtées… (J

en vois qui rigolent…). Il faut préciser que vu le jeune âge de certains de nos accompagnants, nous n’imaginions pas que l’accès soit à ce point étroit…

C’est donc un peu anxieux et à plat ventre que nous commençons la descente par un trou de souris, le premier de trois passages pas spécialement adaptés au sergent Garcia (ceux qui regardaient Zorro dans leur jeunesse comprendront!).

Malgré le peu de souplesse dont le bon dieu a bien voulu nous doter, nous progressons finalement assez facilement jusqu’à la salle principale, qui recèle de nombreuses merveilles minéralogiques, dont une très belle « méduse » de bonne taille.

Après avoir récompensé/remotivé les enfants par quelques friandises (ben oui, c’est bien connu, les grottes recèlent d’innombrables trésors !!!!!) c’est déjà le moment de remonter à la surface pour le casse-croûte : miracle, il ne pleut plus ! (enfin pour le moment).

Bilan de cette première expérience : les combinaisons, ce n’est pas que pour le style et les casques non plus ! (On se cogne assez souvent…)

Nous aurions bien aimé une incursion un peu plus longue et un beau soleil pour fêter notre retour à la surface, mais ce sera pour la prochaine fois !!

Première sortie spéléo à la grotte du vieux Mounoï (plateau de Signes) - Dimanche 22/01/2017
Première sortie spéléo à la grotte du vieux Mounoï (plateau de Signes) - Dimanche 22/01/2017
Première sortie spéléo à la grotte du vieux Mounoï (plateau de Signes) - Dimanche 22/01/2017
Première sortie spéléo à la grotte du vieux Mounoï (plateau de Signes) - Dimanche 22/01/2017
Première sortie spéléo à la grotte du vieux Mounoï (plateau de Signes) - Dimanche 22/01/2017
Première sortie spéléo à la grotte du vieux Mounoï (plateau de Signes) - Dimanche 22/01/2017
Première sortie spéléo à la grotte du vieux Mounoï (plateau de Signes) - Dimanche 22/01/2017
Première sortie spéléo à la grotte du vieux Mounoï (plateau de Signes) - Dimanche 22/01/2017
Première sortie spéléo à la grotte du vieux Mounoï (plateau de Signes) - Dimanche 22/01/2017
Première sortie spéléo à la grotte du vieux Mounoï (plateau de Signes) - Dimanche 22/01/2017
Première sortie spéléo à la grotte du vieux Mounoï (plateau de Signes) - Dimanche 22/01/2017
Première sortie spéléo à la grotte du vieux Mounoï (plateau de Signes) - Dimanche 22/01/2017
Première sortie spéléo à la grotte du vieux Mounoï (plateau de Signes) - Dimanche 22/01/2017
Première sortie spéléo à la grotte du vieux Mounoï (plateau de Signes) - Dimanche 22/01/2017

Voir les commentaires

La spéléo selon Théa, 9 ans

Publié le par Théa

La spéléo selon Théa, 9 ans
La spéléo selon Théa, 9 ans
La spéléo selon Théa, 9 ans
La spéléo selon Théa, 9 ans
La spéléo selon Théa, 9 ans
La spéléo selon Théa, 9 ans
La spéléo selon Théa, 9 ans
La spéléo selon Théa, 9 ans
La spéléo selon Théa, 9 ans
La spéléo selon Théa, 9 ans
La spéléo selon Théa, 9 ans

Voir les commentaires

Spéléo et déficience visuelle

Publié le par Laure

 

 

Le GAS a été une nouvelle fois prêt à participer à une sortie pour accompagner de jeunes déficients visuels. La grotte des Rampins a été notre lieu de découverte. En tout cas, découverte pour les uns, mais perfectionnement pour les autres car pour certains c’était leur deuxième, voire troisième sortie.

Deux équipes ont été formées, chacune encadrée par un professionnel.

La première équipe fût composée de 8 jeunes, encadrés par Rocky et Laure. Les questions et les réponses fusent. La progression de ces jeunes est épatante du fait de leur handicap, des conditions lumineuses très particulières, du terrain chaotique et sans contraste.  Les plus turbulents se retrouvent calmes et solidaires des autres ; les plus grands aident les plus jeunes, les deux filles se soutiennent et s’encouragent.

La deuxième équipe est composée de 7 jeunes et de Honoré (brevets d'état), Laurent et Christian du GAS et de trois professionnelles de la déficience visuelle. C’est du quasi un pour un dans cette chouette troupe car les difficultés visuelles ou les troubles associés sont plus importants. Du sur mesure pour que chacun profite au maximum de la sérénité de la cavité.

C’est encore une belle leçon de vie !

Spéléo et déficience visuelle
Spéléo et déficience visuelle
Spéléo et déficience visuelle
Spéléo et déficience visuelle
Spéléo et déficience visuelle
Spéléo et déficience visuelle

Voir les commentaires

Sauvetage du chien DUC

Publié le par Franck

Ce sont les bénévoles de la Fédération Française de Spéléologie qui constituent les équipes du Spéléo-Secours Français.  En assurant elle-même les secours, la Fédération Française de Spéléologie est la seule à assurer la sécurité de sa pratique jusqu'au sauvetage.

Ce sont les bénévoles de la Fédération Française de Spéléologie qui constituent les équipes du Spéléo-Secours Français. En assurant elle-même les secours, la Fédération Française de Spéléologie est la seule à assurer la sécurité de sa pratique jusqu'au sauvetage.

Participants : André Roudaut (conseiller technique départemental du spéléo secours du var), Hervé Tainton et franck Prévost artificiers du SSF
Mercredi en début d'après-midi nous sommes engagés pour intervenir au domaine de Saint-Hilaire à Pourrières dans le Var.
Un chien de chasse en poursuivant un renard dans un terrier est tombé dans un petit puits de 2,5 mètres environ. L'accès à ce puits est défendu par un boyau étroit d'environ 6 mètres de long. Notre mission est d'élargir ce boyau afin de pouvoir récupérer l'animal.
À notre arrivée sur place l'équipe de sauvetage déblaiement des pompiers du Var est à l'œuvre, mais une dalle rocheuse d'environ 5 mètres de long les empêche d'avancer. Nous mettons en place toutes les protections nécessaires et commençons la désobstruction, aidés de l'équipe d'intervention en site souterrain. Ce n'est qu'après 6 heures d'efforts et de nombreux tirs, que Duc pourra enfin retrouver son maître.

Voir les commentaires

Le Cercueil

Publié le par Carine

Participants: Laure, Laurent , Carine

Voilà 3 ans que je bassine Laurent pour faire cette cavité… Pourquoi m’attire t’elle autant?..Aucune idée.. ET certainement pas grâce à son p’tit nom ..!

Le Cercueil

Laure nous prend à 9h00 à la maison… Timing parfait, nous sommes dans le premier puit à 10h30… AH OUUAAAIIIIISSS ….pétard …c’est vachement étroit ! Si je croise une copine à 8 pattes, va falloir lui taper la « causette »;  pas possible de me défiler là !

Le CercueilLe Cercueil

La descente se fait progressivement et assez rapidement malgré les étroitures. Lolo équipe très vite et « PROPRE »… oui .. PROOOOPRE.. bien obligée de le souligner, il nous l’a répété …euh…à peu près tout le temps! … « Mais qu’est ce qui se passe, longueur de corde nickel ..c’est propre…les noeuds sont propres, c’est du travail propre … etc.. etc… »Nous l’entendons sans le voir mais je suis sûre qu’il s’est embrassé 10 fois le Quinqua !!!!.. Et tout ça en chantant bien évidemment ;-)

 

Tout grince…: le matos, la corde, les dents, la hanche, l’épaule, le genou. Laure dégaine son appareil photo à chaque fois que je me coince … souvent quoi !.. B….L que  c’est étroit !

Le CercueilLe CercueilLe Cercueil
Le CercueilLe CercueilLe Cercueil

Passage de la moule, les pieds en avant, c’est fait … Quelques puits et nous voici à - 150. A nous la galerie !

Superbe … des concrétions partout … toutes différentes .. Tu y es Carine dans ton cercueil !!!

Le CercueilLe Cercueil
Le Cercueil
Le CercueilLe Cercueil

Après cette jolie visite, Laure nous demande d’emprunter le passage boueux … voir très boueux …car dans ses souvenirs, ça vaut le coup de se « pourrir » la combi …

Ok .. mais après le Casse-croûte.

Le Cercueil

Notre « poulet crudités » avalé, on emprunte donc ce passage « encore étroit » dans lequel la lévitation au dessus de la boue ne fût qu’un espoir d’une micro seconde.

C’est pas grave …. ça valait le coup ! Nous arrivons dans un … Musée ; pas d’autres mots. Un feu d’artifice de concrétions nous attend , toutes recouvertes de cristaux de calcite. C’est magique ! Elles y sont toutes: les draperies, les fistuleuses, les colonnes stalagmitiques, les excentriques, les choux fleurs, les gours, les dents de cochon, le disque… et tout brille!Nous sommes scotchés … OUI MESSIEURS , NOUS AVONS CA DANS LE VAR !!!!

L’appareil photo de Laure brûle alors que Laurent, bouche bée, a arrêté de chanter.

Nous restons là un long moment.. c’est difficile de quitter un tel endroit.

Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil

Allez, retour à la réalité. Il faut remonter. 

 

J’aimerai vous dire que c’était facile ou que la remontée a été un jeu d’enfants.. OH QUE NON ..

 

Chacun de nous a bataillé … plus ou moins … et chacun à sa façon:

- Laurent, rapide comme d’hab.. Ce qui ne l’a pas empêché de se transformer en suppositoire, coincé, le cardio à 180.

- Laure, grande classe, tout en déséquipant, a souffert en silence.Pas un mot lors de ses manips.. ceux qui la connaissent confirmeront qu’elle devait souffrir…;-)

- Pour ma part, j’ai transpiré, pesté et juré … « P….N de kit ! P….N de pantin ! » Vivement une bonne bière au cul de la voiture ( ben oui je les ai vu dans le sac de Lolo, il en a ramené 3 !)

 

Lolo est évidemment sorti bien avant nous. Quand nous gagnons la surface avec Laure, il est déjà changé, prêt à filmer nos visages rouges ( plutôt blancs en fait) et transpirants … 

 

… Il n’a pas été déçu ;-)

Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil

Voilà.. quelques petits bobos mais j’ai déjà envie d’y retourner! D’ailleurs c’est pour quand ?????

 

 

 

Merci les Popains !!!!

Le Cercueil

Voir les commentaires

gouffre de la Pierre Saint Martin

Publié le par Laure

Camp dans les Pyrénées du 22.07 au 29.07

Participants GAS : Laurent, Julie, Estelle, Zette, Franck, Laure, Clémence, Alice

Autres : Cat, Jean-Marc, Denis, Pierre, David, Thomas, Jérôme, Hervé, Brigitte, Michel, Thaïs, Théo, Louis

 

A l’initiative du GAS, 7 clubs varois se retrouvent avec pour principal but, la mythique traversée du gouffre de la Pierre Saint Martin.

 

22.07 : que la route est longue pour arriver au sympathique camping d’Ibara à St Engrâce. Installation du camp. L’équipe 1 veut faire la traversée le surlendemain en équipant : soit. Le programme est modifié et les kits sont préparés.

23.07 : portage des kits et reconnaissance du chemin d’accès à l’entrée de tête sauvage pour les uns et reconnaissance parking de la Verna pour les autres.

Casques sur la tête nous allons aussi nous immerger dans cette grande salle une fois la clé récupérée.

Des visites touristiques se déroulant en même temps, nous avons la chance de voir la salle éclairée. Malgré ceci, nous avons du mal à nous rendre compte de l’immensité de celle-ci ! Que faire ? Descendre au fond ? Aller en direction de la salle chevalier ? C’est cette option qui sera choisie, sur quelques mètres car les petites jambes d’Alice et de Clémence ne sont pas encore assez alertes pour franchir les passages rocheux et les vires. On prend le goûter et on ressort, frigorifiés et impressionnés par le courant d’air et le froid… il faudra bien se couvrir pour la traversée. Gla gla gla

 

24.07 : traversée TS-VERNA pour l’équipe 1 : Hervé, Jérôme, Pierre, David, Michel, Thomas.

La Verna pour les uns.

Début du sentier des trois cols, au départ du camping pour les autres.

 

25.07 : TRAVERSEE INTERGENERATIONNELLE :  TETE SAUVAGE - SALLE DE LA VERNA

Départ 6h30. Zette gère mes louloutes (merci ! merci !) Tout le monde a plus ou moins dormi. Et c’est parti. On monte à la station de la PSM et on suit le chemin d’accès. Nous sommes tous très confiants envers notre guide JM qui, avec Cat, a fait la traversée 11 ans auparavant.

«  oh…je reconnais pas l’entrée… » bon…

Les puits s’enchaînent, les échelles en bec de perroquets nous gonflent, les méandres aussi.

Arrivés au fond, on enfile le haut de nos combis et go, on ne réfléchit pas et on franchit le soupirail, sympathique passage bas à moitié rempli d’eau. Ambiance.

On récupère les 2 cordes laissées la veille par nos partenaires (Franck en prendra une, Denis l’autre avant de me la refiler lâchement (et oui, il fallait bien que je le note, sinon, j’oublie ;-)) et on enchaîne les différents passages.

Une flèche laissée par la première équipe nous permet de récupérer une corde cachée derrière une lame de rocher, ce qui nous a certainement éviter de tourner et de nous perdre un petit moment.

S’en suit un «  oh mince ca queute ! » de JM. On se retourne. Ouf une échelle bien cachée nous dévoile la suite du chemin.

C’est beau, c’est aquatique, c’est froid, mais moins que ce qu’on pensait, c’est petit, c’est grand et quelques heures après, nous voilà sortis du tunnel du vent.

C’est parti pour les grandes salles chaotiques.

Les uns gambadent devant, les autres suivent inlassablement derrières. Chacun sa chute, chacun son résultat. Ce sera une rotule fêlée pour Cat, que rien n’arrête et qui poursuit encore trois heures de crapahut pour sortir.

La brume accompagne notre sortie. Les premiers sont allés chercher le camion pour éviter à Cat de s’esquinter d’avantage le genou ! Elle est assez fêlée comme ça… la rotule, pas Cat !

Il est 23h et tout le monde est béat et satisfait d’avoir terminé.


 

gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin

Pour la première équipe et les enfants et anges gardiens : GR et passerelle de l’Hozarte.

 

Bientôt: le compte-rendu de Zette

gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin

26.07 : déséquipement et récupération des kits, bref, rando vers la TS


 

gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin

27.07 : canyon de l’altanieta (bientôt en ligne, le compte-rendu de Jérôme)

Rando aux gorges de kakuetta


 

gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin

28.07 : canyon des gendarmes (Erekaltia) Bientôt, le crompte-rendu en ligne de Jérôme.

Rando pic d’Anie qui finira par l’ascension du Soum Couy.

Glandouille pour les autres

 

 

ET pour terminer, quelques photos de la vie de camps!

gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin

Voir les commentaires

Aven Thipauganahé

Publié le par gasclub83

Participants: Franck et Julien,

rejoint par Laure

Nous nous retrouvons devant la boulangerie de Solliès-Toucas à 9h30.

L'aven Thipauganahé se situe à l'ouest du plateau de Sioux-Blanc, à environ 3,5 km de l'intersection avec la D12. Depuis Solliès-Toucas nous empruntons pendant environ 20km la route Forestière qui traverse le plateau de Sioux Blanc. Nous nous garons sur le bord d'une piste à notre gauche 150m après le carrefour avec le chemin de la Limate.

Aven Thipauganahé

L'entrée de l'Aven se situe à environ 60m au nord est de la route, marqué à l'orifice Thipauganahé, ce nom est composé des prénoms ou surnoms des premiers explorateurs. Il a été découvert par Thierry Marmol en octobre 2005.

La cavité a été entièrement brochées, Franck équipe, nous commençons l'exploration à 10h45.

Aven ThipauganahéAven ThipauganahéAven Thipauganahé

Après avoir franchis le P6 d'entrée puis le P20, Franck par équiper le puits A380, lorsque sa voix lointaine criant " libre!" me parvient je m'engage à mon tour au sommet de ce P86, fractionnés en tiers, 55m plus bas je débouche au plafond de la salle de l’appréhension. Un dernier fractionnement, puis je descends les 30 derniers mètres plein vide, pour rejoindre Frank. La sensation est effectivement aérienne, d'où le nom donné à ce puits.

Aven Thipauganahé
Aven Thipauganahé
Aven Thipauganahé
Aven Thipauganahé
Aven Thipauganahé
Aven Thipauganahé
Aven Thipauganahé

Afin de préserver la beauté fragile de cette salle un cheminement a été installé. Il se trouve à cet endroit une grande diversité de concrétions, notamment des massues qui se forment lorsqu'une fistuleuse atteint le niveau d'un gour, des concrétions en piles d'assiettes, des dents de cochon, des excentriques, des coulés stalagmitiques, des concrétions en choux fleur...

Aven ThipauganahéAven ThipauganahéAven Thipauganahé
Aven ThipauganahéAven ThipauganahéAven Thipauganahé

Après avoir admiré toutes ces merveilles et fait quelques photos, nous entamons la remonté. Avec quelques grosses gouttes pour moi... et la satisfaction d'avoir enfin réussi à faire le pas alternatif! Nous somme rejoint au pied du P20 par Laure qui prend un kit pour le remonter!

Nous sommes de retour à 14h30. Il est temps de casser la croûte!

Je me sens privilégier et chanceux d'avoir pu visiter et admirer cette cavité, qui est pour moi l'une des plus belles visitées cette année! Et se fut également ma plus grande verticale!

Julien

TPST: 3H45

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>